RÉUNION PUBLIQUE

Mercredi 28 septembre 2022

La Commune de Survilliers avait fait le choix, en 2011 lors de la conclusion de la précédente convention de délégation de service public conclue avec la Lyonnaise des Eaux, de proposer un prix très attractif aux usagers au détriment de la qualité de maintenance du réseau et du service. Ainsi, le contrat comportait :

Mise en place d’une solution de télérelève non interopérable, c’est-à-dire impossible à reprendre par un nouvel exploitant au terme du contrat,

Renouvellement patrimonial de canalisation de 0,45% du réseau par an seulement, ce qui signifiait qu’une canalisation était destinée à devoir être maintenue en service pendant 200 ans ;

Renouvellement de seulement 24 branchements sur la durée du contrat (sur un total de 900 branchements environ, soit 0,03% des branchements), ce qui signifie que la durée de vie estimée d’un branchement sur le contrat était de plusieurs centaines d’années !

Aucun accueil physique des clients à proximité ;

 

Le volume très faible des investissements et renouvellements à réaliser par le délégataire avait, certes pour conséquence un prix particulièrement attractif pour l’usager, mais a également eu pour incidence une dégradation rapide du patrimoine du service.

En 2014, le réseau de la commune connaissait 47 000 m3 de fuites pour un volume comptabilisé de 200 000 m3, et le rendement du réseau était de 84% ;

En raison de l’insuffisance du renouvellement prévu au contrat, ce rendement n’a cessé de se dégrader, pour se porter à 67% en 2019 avec un volume de perte d’eau de 121 912 m3 ;

Le nombre de fuites réparées en 2020 était de 51 fuites, ce qui est considérable.

Le compte d’exploitation de la convention de délégation de service public était particulièrement déficitaire, avec un résultat de - 87 000€ en 2019 !

 

Dans ce contexte, le SIECCAO, qui a repris la compétence distribution d’Eau potable en 2016 (compétence dorénavant intercommunale et non plus communale) a été contraint de remédier aux insuffisances du contrat existant, et de lancer une consultation portant sur une concession de service public permettant à l’exploitant de remettre en état le service, avec pour objectif un rendement primaire de 86% au terme du contrat :

En raison de l’absence d’interopérabilité de la solution de télérelève, mise en place d’une nouvelle solution de télérelève interopérable permettant à l’usager de conserver le bénéfice de la technologie au terme du contrat ;

Mise en place d’un renouvellement de canalisation d’1,2% par an sur une durée de 15 ans ; Notamment, la totalité des canalisations les plus anciennes et les  plus fragiles seront renouvelées sur la durée du contrat.

Mise en place d’un renouvellement de branchements de 3,3% par an sur 15 ans ;

Moyens mis en œuvre par le concessionnaire pour rechercher les fuites d’eau sur le réseau (pré-localisateurs de fuites, sectorisation…) ;

Achat d’eau par le concessionnaire, qui est donc responsabilisé à rechercher les fuites et à la réparer plus rapidement ;

Travaux de mise en sécurité du réservoir d’eau potable de Survilliers.

Mise en place d’un accueil client à Chaumontel.

SUEZ délégataire sortant, et qui avait perdu énormément d’argent sur le contrat précédent, n’a pas souhaité répondre à la consultation. Ce contrat a été attribué à la SAUR et a pris effet au 1er janvier 2022.

Le niveau de qualité de service imposé au contrat a nécessairement imposé une augmentation de prix, d’autant plus importante que le prix précédent était sous-évalué.

EAU
Infos pratiques

Rendez- vous mercredi 28/09/2022, à 18h00, au théâtre de la Bergerie à Survilliers, pour un temps d'échanges autour du sujet de la distribution de l'eau potable, en présence de M. Eric GUEDON, conseiller municipal délégué aux réseaux sous-voirie et d'experts représentants du groupe SAUR et du Syndicat intercommunal, le SIECCAO.

Date
Prochainement
  • -